Aujourd'hui 31 août nous fêtons : Saint Aristide - Philosophe à Athènes (2ème (...)

Diocèse de Valence

[ documents ]
Téléchargez le texte de la Pause Carême
[ Documents audios ]
Ecoutez la Pause Carême
Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Jeudi 14 avril 2011

Cette semaine c’est le Père Benoit Pouzin qui nous accompagne pour cette Pause Carême.


   

Lecture du livre de la Genèse

(Gn 17, 3-9)

Abram tomba la face contre terre et Dieu lui parla ainsi :
« Voici l’Alliance que je fais avec toi : tu deviendras le père d’un grand nombre de peuples.
Au lieu d’être appelé Abram, comme jusqu’ici, ton nom sera désormais Abraham, car je fais de toi le père d’un grand nombre de peuples.
Je te ferai porter des fruits à l’infini, de toi je ferai des peuples, et des rois sortiront de toi.
J’instituerai mon Alliance entre moi et toi, et après toi avec ta descendance, de génération en génération ; ce sera une Alliance perpétuelle par laquelle je serai ton Dieu, et celui de ta descendance après toi.
A toi et à ta descendance après toi je donnerai tout le pays de Canaan - ce pays où tu es venu en immigré - pour que tu en aies la possession perpétuelle, et je serai votre Dieu.
Et toi, tu observeras mon Alliance, toi et ta descendance après toi, de génération en génération. »

Psaume 104

(4-5, 6-7, 8-9)
R/ Le Seigneur s’est souvenu de son alliance.
Cherchez le Seigneur et sa puissance,
recherchez sans trêve sa face ;
souvenez-vous des merveilles qu’il a faites,
de ses prodiges, des jugements qu’il prononça.
Vous, la race d’Abraham son serviteur,
les fils de Jacob, qu’il a choisis.
Le Seigneur, c’est lui notre Dieu :
ses jugements font loi pour l’univers.
Il s’est toujours souvenu de son alliance,
parole édictée pour mille générations :
promesse faite à Abraham,
garantie par serment à Isaac.

Evangile selon saint Jean

(Jn 8, 51-59)

Jésus disait aux Juifs : « Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un reste fidèle à ma parole, il ne verra jamais la mort.  »
Les Juifs lui dirent : « Nous voyons bien maintenant que tu es un possédé. Abraham est mort, les prophètes aussi, et toi, tu dis : "Si quelqu’un reste fidèle à ma parole, jamais il ne connaîtra la mort." Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ? Il est mort, et les prophètes aussi. Qui donc prétends-tu être ?  »
Jésus répondit : « Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui que vous appelez votre Dieu, alors que vous ne le connaissez pas. Mais moi, je le connais, et, si je dis que je ne le connais pas, je serai un menteur, comme vous. Mais je le connais, et je reste fidèle à sa parole. Abraham votre père a tressailli d’allégresse dans l’espoir de voir mon Jour. Il l’a vu, et il a été dans la joie. »
Les Juifs lui dirent alors : « Toi qui n’as pas cinquante ans, tu as vu Abraham !  »
Jésus leur répondit : «  Amen, amen, je vous le dis : avant qu’Abraham ait existé, moi, JE SUIS.  »
Alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter. Mais Jésus, en se cachant, sortit du Temple.


Il y a 4 messages sur le forum de cet article.

S'identifier pour participer à la discussion Si vous n'êtes pas inscrits, merci de demander votre inscription à l'aide de ce formulaire.




                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP